5 conseils pour reprendre la lecture.

Quand j’étais enfant, puis ado, je lisais beaucoup. Puis, suite à un bac littéraire, j’ai enchaîné avec une première année de licence de Lettres Modernes. Ca ne m’a pas plu et en plus, ça m’a complètement dégouté de la lecture. Les cinq ans qui ont suivis ont été assez pauvres en livres. Depuis quelques années, j’ai enfin redécouvert ce petit plaisir, qui est redevenu indispensable à mon quotidien. Voici quelques petits conseils pour s’y remettre, pour de bon !

Reprendre la lecture

Lire ce qui nous plait

Vous n’aimez pas les thrillers, les classiques vous rebutent, les contemporains ne vous tentent pas ? Lisez ce que vous voulez ! Ce n’est pas en essayant de lire quelque chose qui ne vous plait pas que vous allez réussir. Personnellement, j’ai entretenu la mini flamme littéraire qui sommeillait en moi en lisant… des BDs ! Alors certes, ce n’est pas du Zola et on est loin des pavés de 500 pages d’un roman. Mais c’est ce qui me plaisait à ce moment-là. Plus tard, c’est avec des romans de Young Adult que j’ai raccroché (Le Monde de Charlie, Hunger Games, Nos étoiles contraires…). Et puis j’ai diversifié mes lectures. Franchement, il vaut mieux lire de la chick-lit, des tout petits livres de 200 pages ou des BDs, que rien du tout ! Dans la même veine, vous pouvez vous remettre à la lecture en relisant des romans que vous avez déjà lu et aimé.
 

S’inscrire à la bibliothèque

Quand j’étais petite, j’étais une fana de ma bibliothèque municipale et j’y allais toutes les semaines. Je suis entrée au collège et j’ai continué avec le CDI. Puis est venu le lycée. Le CDI de mon lycée était médiocre – vraiment ! Ont suivies mes études sup, et j’ai complètement oublié les bibliothèques. Jusqu’à l’année dernière : en passant quasiment tous les jours devant la médiathèque de ma nouvelle ville, ça a commencé à me titiller. Et puis je suis rentrée sur un coup de tête, je me suis abonnée et depuis j’y vais toutes les semaines. C’est une bonne façon, si on n’a pas forcément les moyens de mettre 20€ dans un livre, de se cultiver à petit prix. Personnellement, ça ne m’a rien coûté, ma médiathèque offrant une première année gratuite (et sinon, c’est 9€ l’année, on est loin de la ruine !).
 

Se fixer un but

Il y un an et demi, j’ai découvert Goodreads, cet espèce de réseau social du livre. En plus de pouvoir y consigner ses lectures et les livres qui nous font envie, Goodreads propose un challenge de lecture à l’année. En début d’année (ou en court d’année, c’est possible aussi), on se fixe un nombre de livres à lire. Il ne nous reste plus qu’à tenir à jour nos lectures, et Goodreads nous montre notre avancement (il nous dit même si l’on est en avance ou non sur notre défi !). Bien sûr, pas besoin de Goodreads pour compter nos lectures, on peut très bien le faire dans un joli carnet ! Je sais pas vous, mais moi, ça me motive de voir que je suis en avance de trois livres sur mon challenge !

Découvrir de nouvelles façons de lire

Après la bibliothèque, ce qui a facilité ma reprise de la lecture, c’est la liseuse ! Je sais que beaucoup sont des inconditionnels du livre papier, mais franchement, la liseuse… c’est génial ! Je suis du genre à ne pas garder mes livres, sauf si ça a été un coup de cœur incommensurable. Je préfère largement faire de la place à mes beaux livres de graphisme, de cuisine ou mes BDs, que de garder mes livres poches. Je ne relis jamais mes livres, je ne vois pas pourquoi je les garderai. Alors, le côté dématérialisation de la liseuse est plus un avantage qu’un inconvénient pour moi. Et puis, c’est tellement pratique : c’est tout petit, on peut régler la taille du texte, la batterie dure une éternité et surtout, c’est léger ! Je déteste les gros livres qui me tombent dessus le soir, que je n’arrive pas à porter pour lire, ou qui sont trop gros pour être transportés. Les pavés de plus de 500 pages m’effraient, je préfère le côté immatériel des ebooks. J’aime le livre papier, mais j’aime encore plus tous les avantages de la liseuse.

J’ai aussi découvert les livres audio l’année dernière. Contre toutes attentes, j’ai complètement accroché et je trouve que cela donne une nouvelle dimension à la lecture. Si vous voulez vous faire un avis, le premier mois est gratuit sur Audible.
 

Décrocher des écrans

Je pense que c’est le point le plus dur pour beaucoup, mais c’est aussi un sacré coup de pouce pour la lecture. Fini l’ordinateur dans le lit. On oublie aussi le portable et les fils d’actu qui s’étirent à n’en plus finir. C’est simple, chez nous l’ordinateur est absolument proscrit dans la chambre. Et maintenant, je m’octroie à peine 5 minutes sur mon portable avant de me coucher (Instagram, Goodreads et Le Monde). Ensuite, c’est lecture. Et rien d’autre. Et je vois bien la différence !
 

Mais avant tout, reprendre la lecture, c’est très personnel. Vous n’aimez que les thrillers, lisez des thrillers. Vous avez peur de ne jamais relever votre challenge, fixez-vous un nombre facile à atteindre. Vous avez les liseuses en horreur et aimez collectionner les livres, profitez-en pour découvrir de belles éditions qui vous feront plaisir. Faîtes à votre façon, félicitez-vous, et profitez !

2 Comments on 5 conseils pour reprendre la lecture.

  1. Super article. Et je plussoie pour les audiolivres, j’ai découvert ça aussi. J’adore lire, mais je souffre d’insomnies affreuses (que des nuits à lire n’arrangent pas), et c’est une bonne solution.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *